Présentation des domaines nationaux de Sainte-Hélène

Présentation des domaines nationaux de Sainte-Hélène

dimanche 15 avril 2018

Visite de M. Andrew Mitchell, MP


M. Andrew Mitchell, MP, (actuel Chairman of All Party Parliamentarian Group -  ancien ministre du développement international dans le gouvernement Cameron et vice-président du Parti conservateur) a fait une visite de 24 heures à Sainte Hélène. J’ai été invité à la réception qu’avait organisée le samedi 14 avril 2018 en son honneur la Gouverneure de l’île, Lisa Honan.

À l’occasion de son discours, le politicien britannique membre du Parti conservateur, a mentionné à trois reprises l’importance qu’il accordait à la présence française sur l’île et à son histoire dans le processus du développement du tourisme. Il utilisa même l’exemple de ma présence sur l’île depuis 33 ans pour souligner notre assiduité et l’importance de l’héritage napoléonien dans le processus du développement économique de l’île. 

Il a déclaré être conscient que la solution actuelle d’un vol par semaine n’était pas satisfaisante pour stimuler le développement de l’île et, qu’à son avis, seuls trois vols hebdomadaires (deux depuis l’Afrique du sud et un autre depuis Londres, via Accra) permettraient vraiment d’envisager un amortissement des investissements que son Gouvernement et tous les particuliers ont déjà consentis.

Je ne peux que me réjouir de cette analyse car actuellement, avec un vol hebdomadaire unique de 70 passagers, nous ne recevons que dix à douze touristes par semaine.  Nous sommes malheureusement encore loin de l’objectif des 20.000 visiteurs annuels initialement prévu.

Le masque mortuaire de Napoléon

On vient de me présenter un masque en plâtre qui serait le premier tirage (raté) que le Docteur Burton aurait fait et jeté à la mer avant de s’y reprendre pour produire celui que nous connaissons aujourd’hui. 

Un malin pêcheur et plongeur émérite aurait immédiatement plongé du haut de la falaise du Flagstaff (ceux qui connaissent ladite montagne apprécieront l'exploit physique!) pour en récupérer les morceaux, le recoller … et voilà !!!

À chaque fois que sort on ne sait d'où un nouveau masque mortuaire, son propriétaire (ou l'agent chargé de la vente) a pour habitude d'assurer qu'il s'agit de l'authentique. Sauf que la notion même d’ "authenticité" en matière de moulage reste bien scabreuse à définir. Bravo à Chantal Prevot et à la Fondation Napoléon d'avoir, en 2016, su clore ce débat ennuyeux au possible.

Les masques mortuaires de Napoléon2e version revue et augmentée

par Chantal Prévot
Chantal Prévot est responsable des bibliothèques de la Fondation Napoléon. Elle est l’auteur de nombreux articles et ouvrages, et de plusieurs bibliographies commentées parues dans Napoleonica. La Revue parmi lesquelles « La politique coloniale de la France de 1789 à 1815 » (n° 1, mai 2008) et « Les campagnes de France, janvier-avril 1804. Orientations bibliographiques » (n° 19, 2014-1, juin 2014).


mardi 10 avril 2018

Fleurs de nuit aux Briars

Chaque année, la floraison des cactées nocturnes demeure toujours aussi spectaculaire au Briars... ici, le long du sentier pédestre derrière la Pavillon.










lundi 9 avril 2018

Pamela YOUNG : Nouvelle représentation de la Fondation Napoléon à Sainte-Hélène


En raison de sa nomination aux prestigieuses fonctions de Chef de l'exécutif du Gouvernement de Sainte-Hélène (Chief Secretary), Susan O'Bey a décidé de renoncer  à représenter la Fondation Napoléon à Sainte-Hélène, fonction qu’elle a remplie avec un constant enthousiasme depuis 2014.



C’est avec grand plaisir que nous apprenons que Madame Pamela YOUNG a accepté de reprendre le flambeau en représentant à son tour la Fondation Napoléon sur l’île.

Première directrice de l’Office du Tourisme sur l’île dont elle a établi les structures, j’ai eu à maintes reprises le bonheur de travailler avec Pamela. Je peux témoigner de son attachement sincère envers l’île de Sainte-Hélène en général mais aussi, et surtout, pour l’histoire napoléonienne et les Domaines nationaux que je dirige.

Depuis plusieurs années maintenant, elle a quitté son travail à l’office du Tourisme pour établir à Jamestown une entreprise de restauration « Inkwell » où elle offre quotidiennement sa cuisine familiale et traditionnelle. Établissement incontournable pour tous les visiteurs.

Nous sommes très honorés de la recevoir dans notre équipe dont l’objectif est d’honorer la présence française sur l’île et plus particulièrement la  mémoire de l’Empereur à Sainte Hélène.    


vendredi 6 avril 2018

Les salles d'exposition Sainte-Hélène à Malmaison


Depuis le 20 décembre 2017, le Musée national du château de Malmaison accueille dans ses salles du dernier étage une exposition permanente « Napoléon à Sainte Hélène  » où sont présentés temporairement les quelques meubles expédiés et restaurés en France pour l'exposition aux Invalides mais qui, faute de place, n'avaient pas été présentés. 

Avant son retour à Sainte-Hélène et après sa restauration,
le mobilier des Briars et de Longwood est présenté au public


Le musée national des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau conserve une exceptionnelle collection de souvenirs de l’exil de l’Empereur Napoléon sur l’île de Sainte-Hélène de 1815 à sa mort, en 1821. Ces œuvres, qui n’avaient pas été montrées au public depuis une vingtaine d’années, feront l’objet d’un parcours permanent au second étage du château à partir du 20 décembre 2017.

Cette présentation permettra de redécouvrir l’inestimable richesse de cette collection qui comprend notamment le lit de campagne sur lequel fut exposé le corps de l’Empereur, des meubles de ses diverses résidences, ses chapelles d’argent et de vermeil ou le masque mortuaire conservé par son médecin. Cet ensemble sera complété par des œuvres marquantes de la Légende napoléonienne comme Le Tombeau de Napoléon à Sainte-Hélène de François Gérard ou C’est fini ! d’Oscar Rex. Certaines pièces, fragiles, seront exposées par roulement, tandis que des dépôts, venus notamment des Domaines français de Sainte-Hélène et du musée de l’Armée, feront l’objet de présentations temporaires.

           
©
rmngp

Défini par l’équipe scientifique du musée, le programme s’articule autour de trois axes principaux :

Une première section sera consacrée à la vie quotidienne de Napoléon et de ses compagnons sur l’île de Sainte-Hélène. Les deux résidences de l’Empereur, les Briars et Longwood, seront évoquées grâce à des meubles emblématiques, comme le canapé de Napoléon, et des objets familiers provenant de France (assiettes de la manufacture de Sèvres, nécessaire de Biennais) ou achetés sur place. Plus inattendu, le goût de l’Empereur pour les objets asiatiques sera rappelé grâce à son immense paravent en laque de Canton, tout comme son intérêt pour le jardinage qui lui permet de passer le temps. Enfin, des souvenirs intimes montreront comment Napoléon tente de se rapprocher par l’esprit de ceux dont il est séparé, tout particulièrement son fils.
La deuxième section du parcours reconstituera la chambre mortuaire de l’Empereur grâce au lit de campagne sur lequel a été exposé son corps juste avant son autopsie. Offerts par sa mère, les objets liturgiques composant sa chapelle ainsi que son crucifix rappelleront ses derniers moments, tout comme le masque mortuaire provenant de la famille de son médecin, Antommarchi.

La troisième section du parcours s’attachera à montrer comment la mort de Napoléon, loin de mettre un terme au mythe, ne fait qu’amplifier la ferveur entourant l’Empereur, qui devient une véritable figure légendaire. Relativement discret jusqu’en 1830, ce culte s’affiche au grand jour sous la Monarchie de Juillet et culmine dix ans plus tard avec l’expédition du Retour des cendres. Plusieurs souvenirs, dont une spectaculaire lampe de sanctuaire, rappelleront cette épopée, menée par le fils du roi Louis-Philippe en personne. La Légende napoléonienne donne lieu à une abondante production artistique, parfois de très haute qualité comme le souligneront les tableaux de Jean-Baptiste Mauzaisse, François Gérard et Oscar Rex présentés à la fin du parcours.


Pour plus d'information : site officiel du Château de Malmaison

mardi 3 avril 2018

Bilan statistique du premier semestre depuis le lancement de la ligne aérienne avec Sainte-Hélène

Les premiers chiffres officiels du nombre de touristes sur l'île : octobre 2017: 181 ; Novembre: 150 ; Décembre: 258 ; Janvier 2018: 366 ; Février : 199.
Ces chiffres correspondent au nombre de billets vendus durant cette période pour visiter Longwood House.

Le Bureau des statistiques a publié de nouvelles estimations mensuelles du nombre d'arrivées et de départs à destination et en provenance de Sainte-Hélène, en mettant l'accent sur la période écoulée depuis le début des opérations aériennes prévues en octobre 2017. Quelques faits saillants:

· Au cours de la période des cinq mois entre octobre 2017 et février 2018, le nombre total d'arrivées a été très élevé - 2 908, soit plus de mille de plus qu'à la même période en 2016/17.
Cette période de pointe estivale est toujours plus élevée car correspond aussi aux voyages de nombreux Héléniens expatriés rendant visite à leurs familles et amis restés sur l'île pour Noël.
De plus, cette année la transition entre l'époque du "tout maritime" au "tout aérien" a permis de combiners les vols hebdomadaires Airlink à destination de Johannesburg aux voyages par le bateau RMS St Helena à destination du Cap. Ces deux modes de transport opérationnels simultanément a permis de presque doubler la capacité totale d'arrivées des passagers par rapport au service aérien ou maritime.

· La plupart des passagers sont arrivés par avion, environ 1 417; il s'agit de 50 arrivées supérieures au nombre arrivant par mer, sur le RMS, au cours de la même période de l'année précédente (1.367), soit une moyenne de 10 arrivées de plus par mois. Parmi les passagers arrivant par avion, 42% sont venus à Sainte-Hélène pour le tourisme ou les vacances, et parmi eux, il y en a eu deux fois par mois en décembre, janvier et février par rapport à octobre et novembre

· Environ un quart des touristes arrivant par avion étaient britanniques, avec 22% d'Afrique du Sud, 19% de Sainte-Hélène, 6% de Français et 15% d'ailleurs en Europe. Le groupe d'âge le plus commun était 40-59 (41%), avec un autre tiers 60 ans et plus. Seulement 6% des touristes avaient moins de 20 ans

Arrivées par mois, par avion et RMS St Helena, 2015-18






Texte du communiqué original:


The Statistics Office has released new monthly estimates of the number of arrivals and departures to and from St Helena, with a focus on the period since the start of scheduled air operations in October 2017. Some highlights include:
·         During the five-month period between October 2017 and February 2018, there were very high numbers of total arrivals - 2,908, more than a thousand higher than in the same period in 2016/17. This period represents the historical peak season for arrivals to St Helena, when many Saint Helenians visit family and friends for Christmas and when weather conditions are favourable. Additionally, both the newly scheduled weekly Airlink air service to Johannesburg and the three-weekly RMS St Helena shipping service to Cape Town were operational, almost doubling the total passenger arrival capacity compared to either the shipping or air service alone
·         Most passengers arrived by air, some 1,417; this is 50 arrivals higher than the number arriving by sea, on the RMS St Helena, during the same period in the previous year (1,367), or an average of 10 arrivals more per month. Of those passengers arriving by air, 42% came to St Helena for tourism or a holiday, and of those there were twice many arriving per month in December, January and February compared to October and November
·         Around a quarter of tourists arriving by air were British, with 22% South African, 19% St Helenian, 6% French, and 15% from elsewhere in Europe. The most common age group was 40-59 (41%), with a further third 60 and over. Only 6% of tourists were under 20 
Arrivals per month, by air and RMS St Helena, 2015-18


These new estimates are based on immigration records from the Immigration Section of the Police Directorate. All arrivals by air and sea are included, except very short- term day visitors arriving on cruise ships. They provide a detailed monthly breakdown, including by mode of transport, purpose of entry, age, sex, and nationality. Full details are available in a Statistical Bulletin (please see attached); comments and suggestions are very welcome, and the dataset will be updated each month. The full data file includes historical estimates from 2010 onwards, and is available from the Statistics Office website: http://www.sainthelena.gov.sh/statistics.

#StHelena #Statistics #Arrivals&Departures #EstimatesReleased
SHG
26 March 2018

Volumes 3 et 12 finis... et guide de Longwood House en livre de poche


À tous mes lecteurs, mes excuses pour avoir négligé ce blog depuis un bon semestre..

Je me suis laissé emporter dans des activités peut-être un peu trop ambitieuses.  Depuis plusieurs mois, tout en poursuivant mes travaux d’entretien de nos domaines nationaux, de la conduite des opérations en cours avec nos différents partenaires, de l’administration du poste consulaire, je me suis laissé totalement accaparé par les interminables mises en pages des volumes 3 et 12 de notre série. Enfin, je viens de signer le « bon à imprimer ». Pour en améliorer la qualité, je vais les fabriquer à Hong Kong.  

                               

J’ai aussi entrepris un petit guide de Longwood House idéal pour mettre dans sa poche. Il sera de taille semblable à ce celui de « Sur les traces de Napoléon à Sainte Hélène » mais avec une cinquantaine de pages en plus.

            



Après les volumes 1 et 2 ...

                                    

Ne restent donc plus « que » les huit volumes suivant à réaliser :
Volume 4 : L’EXIL À LONGWOOD SOUS LA GARDE DE SIR GEORGE COCKBURN (11 décembre 1815 – 14 avril 1816) [projet pour 2019]
Volume 5 : L’EXIL À LONGWOOD SOUS LA GARDE DE SIR HUDSON LOWE (15 avril 1816 – au 21 novembre 1818) [projet pour 2019]
Volume 6 : L’EXIL À LONGWOOD SOUS LA GARDE DE SIR HUDSON LOWE (22 novembre 1818 – 5 mai 1821) [projet pour 2019]
Volume 7 : LA TOMBE DE NAPOLÉON À SAINTE-HÉLÈNE [projet pour 2021]
Volume 8 : AUX MARGES DE L’EXIL : Ascension, Tristan Da Cunha, Longwood New House [projet pour 2020]
Volume 9 : PRINCIPAUX PERSONNAGES ATTACHÉS À L’EXIL DE NAPOLÉON À SAINTE-HÉLÈNE [projet pour 2021]
Volume 10 : LES MYSTÈRES ET SECRETS DE SAINTE-HÉLÈNE, entre Le Cap et le Brésil [projet pour 2022]
Volume 11 : SIR HUDSON LOWE, LE BRÛLÉ DE SAINTE-HÉLÈNE [projet pour 2018]

mercredi 17 janvier 2018

Premiers visiteurs français qui arrivent par avion

Les premiers visiteurs français arrivent à Sainte-Hélène. Ils découvrent que l’île n’est pas qu’une légende…



Sainte Hélène  reste encore une destination difficile à organiser soi-même. Et l’agence de voyage s’acquitte merveilleusement bien pour offrir aux voyageurs des programmes taillés sur mesure. http://voyage.sh/

mercredi 10 janvier 2018

Conseils aux voyageurs se rendant à Sainte-Hélène

Pour se rendre à Sainte-Hélène, je recommande vivement de consulter au préalable le site du Ministère des Affaires étrangères que nous essayerons, avec le Consulat général de France au Cap de mettre à jour si besoin. 
https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/sainte-helene 

lundi 8 janvier 2018

Voyages organisés pour l'année 2018

Et voici avec mes meilleurs vœux pour l'année 2018, un programme prévisionnel des voyages 2018 organisés par notre partenaire exclusif :  "Sainte-Hélène Voyage":

• 12 au 22 janvier (complet)
• 23 mars au 2 avril
• 27 avril au 5 mai
• 20 au 30 juillet
• 14 au 24 septembre
• 12 au 22 octobre
• 16 au 26 novembre
• 14 au 24 décembre
Informations et détails à contact@voyage.sh 

à très bientôt à Sainte-Hélène  !!!